Les droits des enfants



Les enfants ont des droits

Tous les enfants ont des droits, peu importe qui ils sont et où ils vivent.


Les droits des enfants sont inscrits dans la Convention relative aux droits de l’enfant.
Presque tous les pays du monde ont pris l’engagement de veiller à ce que les droits des enfants soient appliqués. Les droits de l’enfant les plus importants:
Le droit à l’égalité
Chaque enfant a droit à une nom et à une nationalité.Tu ne devrais pas être discriminé en raison de ton sexe, de ton apparence, de la couleur de ta peau, de ta langue, de ta religion, de ton opinion, etc.
Le droit à la santé
Chaque enfant a le droit de recevoir l’aide et les soins dont il a besoin quand il est malade.
Le droit à l’instruction et à la formation
Chaque enfant a le droit d’aller à l’école et d’apprendre ce qui est important. Par exemple le respect des droits humains et des autres cultures. Il est important que les enfants puissent développer leurs capacités à l’école et qu’ils soient soutenus.
Le droit de jouer et d’avoir des loisirs
Chaque enfant a le droit de jouer, de grandir et de vivre dans un environnement favorable.
Le droit d’exprimer librement son opinion, de s’informer et d’être entendu
Chaque enfant a le droit d’exprimer librement ce qu’il pense. Ton avis doit être pris en compte dans toutes les affaires qui te concernent directement: à l’école, dans l’administration et dans les tribunaux. Tous les enfants ont le droit d’être informés de leurs droits et de les connaître. Chaque enfant a le droit de recevoir de l’information du monde entier par la radio, la TV, les journaux et les livres; il a aussi le droit de transmettre à d’autres ces informations.
Le droit de recevoir une éducation non-violente
Chaque enfant a le droit d’être éduqué sans recours à des méthodes violentes.
Le droit à la protection contre l’exploitation économique et sexuelle
Aucun enfant ne devrait subir de mauvais traitements, être exploité ou négligé. Aucun enfant ne devrait être forcé à exécuter un travail qui lui fait du mal. Si tu subis des mauvais traitements, tu dois recevoir une protection et une aide.
Le droit d’être protégé en cas de guerre et de fuite
Un enfant contraint de quitter son pays a les mêmes droits que les autres enfants qui vivent dans son nouveau pays. Quand un enfant arrive sans être accompagné de ses parents ou de sa famille, il a droit à une protection et à un appui particuliers. Dans la mesure du possible, il faut essayer de lui faire retrouver sa famille.
Le droit d’avoir un entourage familial
Chaque enfant a le droit de vivre avec sa mère et son père, même si ces derniers n’habitent pas ensemble. Les parents ont le droit d’être déchargés et soutenus.
Le droit à des soins particuliers en cas de handicap
Chaque enfant a le droit de vivre dans de bonnes conditions. Si tu es handicapé-e, tu as le droit de recevoir un soutien et une aide supplémentaires.
-----------------------------------
Dans les pays pauvres, de nombreux enfants souffrent de la faim, de la guerre, des maladies... Dans les pays riches, il y a de plus en plus de familles pauvres et aussi de plus en plus d'enfants maltraités (battus, violés...)
 Beaucoup d'organisations (UNICEF, LA CROIX ROUGE, MÉDECINS SANS FRONTIÈRE ...) se battent tous les jours pour aider les enfants qui souffrent en essayant de faire appliquer partout dans le monde un traité des droits de l'homme qui s'appelle la CONVENTION DES DROITS DE L 'ENFANT.
 Le 10 novembre 1989, la convention des droits de l'enfant est née. Ce texte de 54 articles explique quels sont les droits de l'enfant et dit clairement qu'un enfant est une vraie personne et qu'il faut le respecter. Elle sert a défendre les droits de l'enfant et à forcer les États (=les pays) à agir en pensant aux enfants.  Donc, l'enfant mérite le respect, l'écoute, l'attention, la protection et le droit de s'exprimer comme n'importe quel humain sur la planète.
 Ce texte donne aussi dans le détail les droits de l'enfant :
droit de manger à sa faim,
droit de pouvoir se soigner,
droit d'aller à l'école, droit de parole...
 Mais aussi:
 Aucun enfant ne doit être soumis à la torture ni à aucun traitement cruel.   
L'enfant ne doit pas effectuer un travail qui risque d'abîmer, sa santé, son éducation. 
 Il a le droit de conserver sa propre culture, sa propre religion, sa propre langue. 
 L'école primaire est obligatoire et gratuite pour tous. 
Il a droit au repos et aux loisirs...
 La convention dit aussi qui doit faire respecter l'application des droits de l'enfant :
Il y a bien sûr les parents : ils ont la responsabilité d'élever l'enfant et de lui garantir un niveau de vie suffisant pour qu'il grandisse.
2. Il y a aussi les États :  Ce sont eux qui font les lois. Par exemple, ils doivent prendre toutes les mesures possibles pour que les enfants de moins de 15 ans ne participent pas aux guerres. Si un enfant est privé de sa famille, ils doivent le protéger et lui offrir une aide spéciale (ne pas le laisser traîner dans les rues comme un mendiant, mais le mettre dans des centres ou l'on s'occupe des enfants).
 191 pays sur 193 ont signé la convention des droits de l'enfant. Seuls la SOMALIE et LES ÉTATS UNIS (qui ne veulent pas supprimer la peine de mort pour les enfants) ont refusé de la signer.
Tous les pays qui ont signé se sont engagés à respecter les droits de l'enfant et surtout ils ont promis de faire encore plus de progrès dans les domaines où les droits de l'enfant n' existent pas encore. Pour être sûr que les pays tiennent parole, il y a un contrôle 2 ans après qu'ils aient signé la convention et ensuite tous les 5 ans. Ce contrôle est fait par le COMITE INTERNATIONAL DES DROITS DE L 'ENFANT.
En conclusion, la convention des droits de l'enfant veut le bien-être de l'enfant dans tous les domaines et reconnaît que les enfants ont des droits et qu'ils doivent les respecter aujourd'hui alors qu'ils sont des enfants, et encore plus demain, lorsqu'ils seront des adultes.

المزيد حول الموضوع