Principe d'une course de haies



Principe d'une course de haies

                 En athlétisme, la course de haies regroupe les courses d'obstacles dans lesquelles le coureur doit franchir des haies.  Une course de haies hautes se décompose en plusieurs phases:
  • Une course d'approche c'est à dire du départ en starting block jusqu'à la première haie:
Elle se fait en 8 appuis et sans piétinement en placant son pied d'implusion devant les starting blocks. Cette course consiste à concillier une grande vitesse d'approche et une élévation du centre de gravité afin d'arriver au mieux sur la haie pour ainsi donner le rythme de la course entière. C'est pourquoi les 4 premières foulées seront puissantes et les 4 suivantes véloces. Le coureur doit se relever rapidement pour avoir une position des plus favorables pour attaquer la première haie.
  • Franchissement de la haie:
Le franchissement d'une haie doit voir les sources de freinage réduites au maximum tandis que la vitesse de course doit augmenter et cela par le biais soit de la longueur et/ou la fréquence de sa foulée. Un bon franchissement se définit par 5 principes d'efficacité:
    - Raser la haie:
Pour cela, il faut courir avec un centre de gravité haut placé (cycle avant), attaquer la haie de loin (en général à deux fois sa hauteur) en ayant une vitesse d'attaque supérieure à la vitesse de course et lancer sa jambe d'attaque fléchie puis tendue. De plus, il est nécessaire d'avoir une jambe de retour latérale avec un genou haut qui revient latéralement et au dessus de l'horizontal dans un mouvement d'abduction.
    - Franchir la haie en descendant:
Le centre de gravité doit avoir son point le plus haut avant le franchissement de la haie.
Attention! Sur le deuxième schéma, le centre de gravité atteint son point le plus haut lors du franchissement de la haie => ERREUR.
   - Rester équilibré malgré le franchissement de la haie
Pour enrayer le déséquilibre occasionné par ce mouvement (rotation de la ligne d'épaule et du bassin), le rôle des bras est primordial. Deux techniques sont possibles, la première consiste à avoir le bras opposé à la jambe d'attaque tendu vers le pied et l'autre à la hauteur de la hanche. Dans une deuxième technique les deux bras sont fixés vers l'avant en même temps.
Après le franchissement de la haie, les bras se replacent dans l'axe de la course pour reprendre des actions de la course.
    - Avoir une reprise de course active derrière la haie:
Les appuis vont alors devoir se retrouver sous le bassin et le centre de gravité être le plus haut possible. Pour cela, la jambe de retour devra se fixer vers le haut et l'avant. L'alignement pied-bassin-épaule est aussi indispensable.
  • Continuer à courir vers l'avant:
Il faut ainsi réduire la phase d'amortissement qui tend le coureur à arrêter sa course. De ce fait, une action de griffé est nécessaire pour enrayer cette phase et valoriser une reprise de vitesse rapide.
Points techniques de la course de haies
Attaque de la haie
- Attaque par la plante des pieds.
- Pose du pied env. 2/3 de la distance de franchissement avant l’obstacle.
- Attaque rapide vers l’avant.
- Etirement complet du corps vers l’avant à l’impulsion.
- Courir « dans la haie ».
- Lever le genou jusqu’à l’horizontal, puis extension de la j. vers l’avant, pied en
flexion.
Franchissement
- Bras opposé avant parallèle à la jambe d’attaque.
- Main proche du pied opposé.
- Avoir l’impression de « descendre » sur la haie. Le pied de la jambe avant descend dès
qu’il a franchi la haie.
- La jambe se tend vers l’arrière et le bas.
- Ramené rapide de la jambe d’esquive (sur la haie, le genou et le tibia sont horizontaux,
le pied est en flexion).
- La jambe d’esquive revient sous le bras qui est légèrement replié.
Réception
- Sur la plante du pied env. 1/3 de la distance de franchissement après la haie.
- Reprise du contact pied au-dessus du CG.
- Résister à l’appui (rester grand).
- Ramener la jambe d’esquive vers l’avant avec le genou haut (ce dernier monte jusqu’à
ce que le pied revienne dans l’axe de la course).
- Garder les épaules dans l’axe frontal.
- Grande amplitude des bras.
Course inter-obstacles
- Première foulée très active (ne descendre la jambe avant que lorsque le pied est revenu
dans l’axe).
- Descendre la jambe avant verticalement (surtout ne pas ouvrir la jambe avant = pose
sur le talon).
- Pose sans taper sur la plante des pieds.
- Rechercher l’augmentation de la vitesse
- (accélérer 1, 2, 3, 4, 5 et non pas 1, 2, 3 – 4,5).
- Concentration et regard dirigé sur le prochain obstacle.

jambe de retour ou d'esquive

La jambe de retour est la jambe qui a aussi fait l'impulsion devant la haie. Elle franchit donc la haie en second. Lors du franchissement, celle-ci doit etre pliée avec un genou haut placé.


المزيد حول الموضوع