mondialisation

Le terme mondialisation désigne le développements de liens d'interdépendance entre hommes, activités humaines et systèmes politiques à l'échelle du monde. Ce phénomène touche la plupart des domaines avec des effets et une temporalité propre à chacun. Il évoque aussi parfois les transferts internationaux de main-d'œuvre ou de connaissances
Ce terme est souvent utilisé aujourd'hui pour désigner la mondialisation économique, et les changements induits par la diffusion mondiale des informations sous forme numérique sur Internet. Le terme « mondialisation » apparaît dans la langue française en 1964 dans le cadre de travaux économiques et géopolitiques; il signifie l'accroissement des mouvements de biens, de services, de main-d’œuvre, de technologie et de capital à l’échelle internationale.[1] . Il désigne initialement le seul mouvement d'extension des marchés des produits industriels à l'échelle des blocs géopolitiques de la Guerre froide. Longtemps cantonné au champ académique, il se généralise au cours des années 1990, d'une part sous l'influence des thèses d'émergence d'un « village global » portées par le philosophe Marshall McLuhan, et surtout par le biais des mouvements antimondialistes et altermondialistes, qui attirent, par leur dénomination même, l'attention du public sur l'ampleur du phénomène. Dans le monde Anglophone, la popularisation du terme globalization et son usage comme terme fourre-tout a accentué le débat académique. Il est maintenant admis que le terme désigne le développement de l'interdépendance au niveau mondial. A partir de cette définition générale chaque grand courant académique met l'accent sur la dimension qui lui parait la plus pertinente. Par exemple, certains universitaires comme Manuel Castells [2] se concentrent sur le lien entre les dimensions économiques et sociales. D'autres, comme John Urry [3], mettent l'accent sur la complexité croissante qui caractérise tous les échanges humains (économiques, culturels et politiques). On peut aussi noter que le terme et sa popularité sont liés aux problématiques de dévelopement, comme le montre Jan Nederveen Pieterse[4]. Les polémiques qui agitent le milieu universitaire anglophone reflètent l'existence d'un débat planétaire. Urry est Anglais mais Castells est Espagnol et Pieterse Hollandais. Le lecteur de ces lignes doit donc garder à l'esprit que les termes globalization et mondialisation et les sens qui leur sont attribués reflètent toujours le point de vue et le courant de pensée des énonciateur

المزيد حول الموضوع