l'historique de l'ordinateur



                     l'historique de l'ordinateur

                A l'origine de l'ordinateur, nous trouvons le boulier chinois qui date de l'an 700. Puis John Napier inventa les logarithmes en 1614 permettant ainsi dès 1620 l'utilisation de la règle à calcul. Ensuite, vint le règne des machines à calculer : en 1623, William Schikard, en 1642 Blaise Pascal invente la Pascaline, machine capable d'effectuer des additions et soustractions. En 1673, Von Leibniz ajoute à la Pascaline la multiplication et la division. Puis en 1834, Charles Babbage invente la machine à différence qui permet d'évaluer des fonctions
      En 1938, Konrad Zuse invente un ordinateur qui fonctionne grâce à des relais électromécaniques. Cet ordinateur est le premier à utiliser le binaire au lieu du décimal. A la même époque, Howard Aiken met au point un ordinateur programmable mesurant 17m de long et 2,5m de hauteur permettant de calculer 5 fois plus vite que l'être humain : c'est le Mark 1 d'IBM. Il est constitué de 3300 engrenages, 1400 commutateurs reliés par 800 Km de fil électrique. En 1947, le Mark 2 voit le jour. Ses engrenages sont remplacés par des composants électroniques
          En 1946, le premier ordinateur ne comportant plus de pièces mécaniques est créé grâce à J. Mauchly, J. Presper Eckert et surtout Joannes Von Neuman : l'ENIAC (Electronic Numerical Integrator And Computer). Il est composé de 18.000 lampes à vide et occupe une place de 1500 m². Il servit pour mettre au point la bombe H. Son principal inconvénient est sa programmation : il est uniquement programmable manuellement avec des fiches ou des câbles à enficher
           Les tubes étant de médiocres conducteurs, ils nécessitaient une grande quantité d'énergie électrique qu'ils dissipaient en chaleur. Cette lacune est paliée en 1946 avec la mise au point de l'EDVAC (Electronic Discrete Variable Computer) car les programmes sont stockés en mémoire (1024 mots de mémoire centrale et 20.000 mots en mémoire magnétique).
       La première erreur informatique est due à un insecte qui, attiré par la chaleur, était venu se loger dans les lampes et avait créé un court-circuit. Ainsi, un insecte s'appelant BUG en anglais, le nom est resté pour nommer une erreur informatique
   En 1948, le transistor est créé par la firme Bell Labs grâce aux ingénieurs John Bardeen, Walter Brattain et William Shockley. Il permet dans les années 1950 de rendre les ordinateurs moins encombrants, moins gourmants en énergie électrique, donc moins coûteux. C'est la première vraie révolution
Le circuit intégré est créé par Texas Instruments en 1958. Il permet de réduire encore la taille et le coût des ordinateurs en intégrant sur un même circuit électronique plusieurs transistors sans utiliser de fil électrique
          En 1960, l'IBM 7000 est le premier ordinateur à base de transistors puis en 1964, c'est l'IBM 360 qui fait son apparition. En 1971 apparaît le premier micro-ordinateur : le Kenback 1 avec 256 octets de mémoire ! En 1971, Intel sort son premier micro-processeur : l'Intel 4004. Il permet d'effectuer des opérations sur 4 bits simultanément. Puis en 1972, c'est le 8008 qui autorise le traitement de 8 bits simultanés.
           En 1973, c'est le 8080 d'Intel qui garnit les premiers micro-ordinateurs : le Micral et le Altair 8800 avec 256 octets de mémoire. A la fin de 1973, Intel édite déjà des processeurs comportant 64 Kilo-octets de mémoire.

               En 1976 Steve Wozniak et Steve Jobs créé le Apple 1 dans un garage : processeur à 1 Mhz, 4 Ko de RAM et 1 Ko de mémoire vidéo...
En 1981, IBM sort son fameux PC composé d'un processeur 8080 cadencé à 5 Mhz













المزيد حول الموضوع