Une figure de style



Une figure de style est un procédé qui agit sur la langue et crée un effet de sens ou de sonorité.

Il existe des figures de répétition :
 L'anaphore : c'est la répétition d'un mot ou d'un groupe de mot en début de phrase
 Le pléonasme : Il s'agit de l'emploi d'un terme superflu (exemple : monter en haut)
 La gradation : des mots sont assemblés successivement de manière croissante ou décroissante
 Le parallélisme : reprend une structure syntaxique (exemple : partir pour tout laisser, quitter pour tout abandonner)
 La répétition : le même mot est réécrit plusieurs fois

Il y a aussi des figures d'analogie :
 L'allégorie : on représente des valeurs abstraites avec des images concrètes
 La personnification : elle attribue des caractéristiques humaines à un objet, un animal...
 La comparaison : Il y a un comparé (celui que l'on compare à quelque chose), un comparant ('quelque chose') et un outil grammatical de comparaison (comme, tel que...)
 La métaphore : c'est une comparaison plus directe car il n'y a aucun outil grammatical.

 La figure d'exagération :
 L'hyperbole : Elle exagère l'expression d'une idée pour la mettre en relief. Utilisée dans l'ironie, la caricature, par exemple.

Les figures d'atténuation :
 La litote : On suggère quelque chose mais on ne le dit pas clairement (exemple : Je ne suis pas mécontent de ton travail)
 La prétérition : On fait semblant de ne pas vouloir dire quelque chose, mais on le dit quand même (exemple : Je ne vise personne...)
 L'euphémisme : Il permet de rendre une réalité moins brutale (il nous a quittés = sous entendu, il est mort)
 L'antiphrase : On exprime le contraire de ce que l'on pense, c'est une figure IRONIQUE (exemple : Que tu es drôle !)

Enfin, il y a les figures de construction :
 L'antithèse : elle met en parallèle des mots qui désignent des réalités opposées (exemple : certains aiment le jour comme d'autres préfèrent la nuit)
 L'oxymore : Deux mots opposés l'un à côté de l'autre.
 L'asyndète : il n'y a aucun mot de liaison entre des groupes syntaxiques qui se suivent.
 Polysyndète : c'est le contraire de l'asyndète, c'est-à-dire qu'il y a une exagération des mots de liaison.

المزيد حول الموضوع